choisir un bon rosé

Comment choisir un bon rosé?

 

Bien connu comme étant une boisson estivale, le bon rosé reste actuellement un vin difficile à obtenir ; or, la demande du rosé sur le marché du vin ne cesse de grandir. Les raisons d’une telle augmentation s’expliquent par le précieux goût que procure ce magnifique vin. Une question reste cependant perchée sur les lèvres des consommateurs à savoir comment réussir à faire le choix d’un bon vin rosé.

La récolte nocturne des raisins et les techniques d’obtention du rosé

Tout d’abord, le raisin qui participe à la fabrication du vin rosé se doit  d’être récolté au moment où les températures sont basses. Nous vous conseillons de très souvent le faire dans la nuit dans la mesure où le temps y est propice. Voilà pourquoi il est de règle que les vendanges soient opérées durant la nuit.

Pour avoir un vin rosé de qualité exceptionnelle, il est nécessaire de passer par un pressurage abrupt des raisins. Certain professionnels préfèrent la vinification ou mieux la saignée. A ce niveau, nous cherchons à donner une couleur précise à notre vin. Ces techniques sont toutes capitales pour la production d’un vin rosé de bonne qualité. Autrement dit, pour acquérir un bon rosé, il y a des critères importants à respecter.

Ce qu’il faut éviter :  

Soyez attentifs lors de l’achat du vin rosé. Il existe des soldes spéciales et mensongères qui sont appliquées sur certains vins rosés. En d’autres termes, des réductions allant de 20 à 50%  sur le prix initial, sont à éviter. Prenez du temps avant de se lancer dans une telle aventure. C’est anormal qu’in vin de qualité supérieure puisse atteindre un tel niveau de rabais. Cela n’est visible que dans le cas des déstockages massifs. Ainsi, il est fort probable que la qualité de ce vin soit problématique. Nous vous recommandons une grande vigilance avant tout achat quelconque sur le marché du vin.

Faire attention aux étiquettes  

Faire le choix de son rosé n’est du tout une chose très aisée surtout que les couleurs sont variées. Les vendeurs ont beau afficher une étiquette vous annonçant par exemple l’œil-de-perdrix au fushia. Il ne faut pas totalement leur faire confiance aux risques de se retrouver devant un rosé débordant d’alcool. Il est clair qu’un rosé aqueux peut provoquer des céphalées à celui qui le consomme. Abstenez vous donc de se baser sur une étiquette fallacieuse pour acheter votre vin. Ce sont des habillages  inopportuns qui sont destinés à attirer une plus grande clientèle. Aussi, il est important de fermer les yeux devant les vins qui détaillent leur vinification. A titre d’illustration, nous avons le rosé de palette. C’est plus facile pour les adeptes de la contrefaçon de placarder les noms des grands domaines à l’instar de Château sainte Roseline ou encore de  domaine de Gavaison.

  • partenaires