Passionné par les vins ? Devenez oenologue !

Les vignes, les raisins, les vins… Un domaine qui en fait rêver plus d’un ! Quoi de mieux que de pouvoir relier sa passion à sa profession ? C’est exactement ce que fait l’oenologue, l’expert du secteur vinicole ! Avec de plus en plus de demandes et de consommateurs, le métier d’œnologue a de beaux jours devant lui. Découvrez les différentes activités de ce métier de passion et comment l’effectuer !

Plutôt rouge, rosé, blanc ou encore pétillant ? Peu importe, vous aimez ça et votre passion pour le vin ne s’explique pas ! Alors pourquoi ne pas faire de l’oenologie votre métier ? D’après son étymologie, l’oenologue est celui qui détient la science du vin. Cette science, vous pouvez parfaitement l’acquérir par vos propres expériences, mais notamment par des formations qui vous permettront d’avoir toutes les connaissances nécessaires pour améliorer la qualité d’un vin mais aussi pour intégrer le monde professionnel plus aisément. 

L’oenologue, l’as du vin 

L’oenologue, ou bien le goûteur professionnel, a un rôle indispensable dans l’élaboration du vin. Sa principale activité concerne la vinification, c’est-à-dire le procédé par lequel le jus de raisin est transformé en vin, mais il cumule bien d’autres missions pendant son quotidien au sein des sites de production. Grâce à ses solides connaissances en vin, son bon relationnel et sa rigueur, l’oenologue se voit attribuer plusieurs fonctions comme : 

  • conseiller au mieux les viticulteurs dans le choix des cépages 
  • planifier les vendanges
  • effectuer des analyses
  • contrôler le traitement des vins, leur maturité et leur conditionnement
  • surveiller la fermentation en cave
  • participer à la commercialisation des vins
  • etc.

En somme, c’est lui qui maîtrise toutes les étapes de la fabrication du vin, à savoir la sélection des cépages, la vinification, la dégustation, le contrôle de qualité

L’œnologue peut travailler dans des laboratoires ou des exploitations viticoles, où il occupe des fonctions de recherche et de conseil

Il faut savoir que le métier d’œnologue est très exigeant, notamment pendant les vendanges, où il peut être amené à travailler sept jours sur sept, de nombreuses heures par jour. D’ailleurs, l’oenologie ne se limite pas aux vendanges, bien au contraire. Même s’il est vrai que les deux ou trois mois qui suivent les vendanges sont plutôt calmes, le reste de l’année demande beaucoup de travail et d’implication de la part du spécialiste. 

Enfin, en début de carrière, l’œnologue peut percevoir environ 2 000 € brut par mois. Avec plusieurs années d’expérience, il peut ensuite devenir directeur technique ou directeur de cave. 

Les chemins à emprunter pour devenir oenologue

Pour devenir oenologue, le Diplôme National d’Oenologue (DNO) est requis. Ce diplôme est de niveau bac +5 et donc accessible uniquement aux titulaires d’un bac +3 dans le domaine de l’oenologie. Par exemple, peuvent se présenter à cette formation les étudiants qui détiennent une licence en sciences biologiques, chimiques ou agronomiques, un DUT génie biologique, complété par une licence professionnelle, ou encore un BTSA viticulture-œnologie, également accompagné d’une licence professionnelle.

La formation se prépare en deux ans et est dispensée par des universités ou bien par des écoles spécialisées en agronomie, oenologie ou viticulture, comme : 

  • L’Université de Bourgogne – Institut Jules Guyot
  • Le centre de Viticulture-Œnologie de Midi-Pyrénées
  • Le centre de formation en Œnologie de l’Agro-Montpellier
  • La Faculté d’Œnologie de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2 
  • Le centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Reims
  • Le centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Montpellier 1

Les étudiants sortant d’une école d’ingénieurs peuvent également prétendre à ce métier.Vous êtes passionné par le vin, avez le sens des responsabilités, êtes patient et aimez travailler en équipe ? Alors le domaine de l’oenologie peut vous correspondre ! Tentez l’aventure et devenez oenologue, un métier d’avenir.

  • partenaires