Quelques astuces pour reconnaître un bon vin

À un moment ou à un autre, vous avez sûrement été confronté à la difficulté de choisir un vin. Si souvent vos goûts personnels prennent le dessus lors de vos achats, il existe cependant des astuces à privilégier pour vous assurer que vous vous offrez un bon cru ou non. Que vous soyez novice dans la dégustation de cette boisson ou dans le domaine de l’œnologie, découvrez dans cet article comment reconnaître un bon vin.

La bouteille de vin : un élément qui mérite une attention particulière

Selon la tradition française, le choix d’un excellent vin reste primordial pour la réussite d’un bon repas. Pour ce faire, certains critères en l’occurrence le prix et le producteur du cru occupent une place importante même si le coût exorbitant d’un vin n’en fait pas d’emblée le meilleur qui soit.

Cependant, vous devez privilégier les bouteilles sur lesquelles figurent le nom de l’exploitant puis les mentions sur le domaine viticole. Les vins proposés sur https://www.my-alco-shop.com/fr par exemple, sont par excellence ceux qui tiennent compte de ces indications. Ces informations renseignent sur le respect du processus de fabrication par le producteur. L’année de production du vin représente aussi un point important dans son choix. À ce détail s’ajoutent également les vins d’appellation d’origine contrôlée en abrégé AOC ou ceux qui ont bénéficié de médailles en or ou en argent. 

Ce qu’il faut savoir avant la dégustation

Pour apprécier ce jus de la vigne, le goûter est requis. D’entrée de jeu, il convient de l’observer, de le sentir puis de le déguster parce que sa qualité se mesure grâce à son arôme et l’odeur qui ne ressortent qu’à son débouchage.

L’importance du nez

Une fois la bouteille débouchée, mettez une petite quantité du contenu dans un verre puis inspirez-le. Grâce à cette étape appelée le premier nez, vous aurez la première impression. Elle permet de se faire une meilleure idée des fragrances que dégage le vin. En d’autres termes, vous distinguerez ses arômes floraux, minéraux, végétaux, épicés, etc. Si vous ne parvenez pas à les déterminer, ce vin est dit fermé. Il faudra le laisser s’aérer, le remuer par la suite puis le sentier pour identifier ses arômes.

L’aspect visuel du cru

Étant aussi un indice incontournable, la couleur de la robe du vin entre en ligne de compte pour reconnaître s’il est de qualité. Si un vin est bon, il possède une couleur brillante intense. Ce critère permet par ailleurs de se faire une meilleure idée de son millésime.

Le secret de l’équilibre gustatif du vin

Lorsque vous dégustez un vin, si ce dernier est bon, vous devez le remarquer dans son équilibre. Pendant que ce détail se distingue grâce à l’acidité et à l’onctuosité pour le cru blanc, il se détermine pour le vin rouge avec l’acidité et l’onctuosité, mais aussi le tanin.

La bonne longueur en bouche

Le temps pendant lequel vous ressentez dans votre bouche les arômes du vin après l’avoir avalé ou recraché représente la longueur en bouche. Elle permet de même de mesurer le bon cépage. Pour identifier ainsi la quantité d’arômes et leur intensité, des facteurs comme la qualité du raisin et sa maturité constituent quant à eux des éléments primordiaux. Le respect des préconisations du caviste ou celles sur une bouteille de cru sont en outre nécessaires parce que la température à laquelle on sert le vin permet de savoir si le vin est bon ou non.

Comment avoir un bon vin avec vos mets ?

La qualité intrinsèque du vin aide certes à apprécier sa dégustation. Cependant, vous devez tenir compte de son accord avec les plats que vous servez à vos invités. Pour les mets intenses à base de viandes rouges, les vins rouges puissants seront adéquats. Quant aux viandes rouges ou blanches, le cru rouge léger conviendra. En ce qui concerne les plats aux poissons et les entrées, ils s’accordent avec les vins blancs corsés.

Avec l’aide des différentes informations, vous avez assurément en main toutes les clés pour choisir et reconnaître le bon vin qu’il faudra bien entendu consommer avec modération.

  • partenaires