Qu’en est-il du vin de Bourgogne en 2018 ?

Tandis qu’au mois de février se tenait le Salon de l’Agriculture,  Porte de Versailles, les vignerons Bourguignons ont été nombreux à proposer leurs vins à la dégustation mais également dans les différents concours. C’est en effet en Bourgogne que sont produits de nombreux grands crus français, qui sont consommés tant en métropole que dans le monde entier.

chambertin

Quelques vins à l’honneur

Une semaine durant, les dégustations se sont succédées au Salon de l’Agriculture. Une des récompenses les plus prisées est celle qui anobli les vins d’Aloxe-Corton. Les vignes qui courent des Côtes de Nuits aux Côtes de Beaune, sur la montagne Corton, sont nombreuses à posséder l’AOC de Corton, qui  confèrent aux vins un prestige important. Cette année, plusieurs domaines se sont illustrés, celui de Doudait notamment, qui a été récompensé de la médaille d’or dans la section des millésimes 2015.

Après quelques années durant lesquelles la récolte fut moyenne si ce n’est pauvre, les vignerons ont de nouveau le sourire. Les vins de 2015 furent d’excellente qualité, notamment pour ceux disposant de l’appellation Chablis. Les prochains concours sont à surveiller de près, car si 2015 fut bonne, 2017 fut faste en matière de qualité mais également de quantités. Est-ce un bon présage pour les années à venir ? Seule la météo en décidera, mais toujours est-il que c’est rassurant pour les producteurs de vins de Bourgogne, qui voient enfin le ciel s’éclaircir. La grêle a bien souvent fait des ravages, mettant dans l’embarras quelques vignerons qui aujourd’hui, peuvent envisager la suite plus sereinement.

La 14ème édition des Grands Jours de Bourgogne rencontre un franc succès

Début mars se tenait à Chablis le rassemblement des Grands Jours de Bourgogne, qui permet aux producteurs de rencontrer de potentiels acheteurs, tels que les restaurateurs, les cavistes et autres professionnels. Si une seule information devait être retenue, c’est que les vins de Bourgogne ont toujours la cote !

En effet, 90% des cavistes et 1300 restaurants français proposent des vins bourguignons sur leur carte ou dans leur commerce. C’est un chiffre d’autant plus appréciable quand on sait la concurrence que représente le vin de Bordeaux.

Le monde entier réclame les grands crus de la région Bourgogne, puisque 71% de la production est destinée à l’exportation. Même si le vin de France n’est plus le premier sur la scène mondiale de l’export, il n’en reste pas moins prestigieux. En 2017, l’Angleterre était certes en tête des pays importateurs de vins français, mais la Suède, les États-Unis ou encore le Japon tendent à en consommer de plus en plus.

C’est grâce à cela que de nombreux domaines envisagent de s’agrandir, tant la demande est de plus en plus importante. La nouvelle appellation « Vins de France » n’y changera sans doute rien : les amateurs de bons vins savent où se fournir, ils connaissent les meilleurs domaines et des Appellations d’Origine Contrôlées moins précises ne peuvent rien contre cela. Les Grands Jours de Bourgogne, c’est l’occasion de se faire connaître sur le marché français comme international, puisque ce sont les producteurs eux-mêmes qui viennent proposer leurs vins.

 

  • partenaires